les dommages collaterals d'une mauvaise alimentation ....

Publié le par Linda, votre COACH SPORTIF

Une alimentation trop riche en produits alimentaires transformés (pains blancs, fritures, viandes transformées (ou tout produit industriels), desserts sucrés, etc.) augmenterait de 60 % le risque de dépression, selon certains chercheurs britanniques ! …dbs-depression-side300

À contrario, ceux qui mangent beaucoup de poissons, de fruits et légumes, diminueraient eux de 30 % le risque d’en souffrir.

Selon ces chercheurs, les résultats révèlent que la consommation de poissons, ainsi que de fruits et légumes, peut offrir une certaine protection contre l’apparition de symptômes dépressifs.

Ces résultats pourraient notamment s’expliquer par la présence élevée de gras polyinsaturés, de folates et d’antioxydants dans une alimentation de type complète ou méditerranéenne, et protégerait contre la dépression, signalent-ils.

une mauvaise alimentation c'est aussi un manque de vitamines, de minéraux et de matières grasses essentielles qui peu affecter la peau :


 * Vitamine C - joue un rôle essentiel dans la synthèse de collagène, qui constitue une grande partie de la peau et dans le renforcement des parois des vaisseaux sanguins.

  •  * Vitamine A - empêche le dessèchement et une texture rugueuse de la surface de la peau.
  •   * Vitamine E - protège les cellules contre les dommages, renforce les vaisseaux sanguins, elle est anti-inflammatoire et aide à protéger contre les rayons UV.
  • Ensemble, ces trois vitamines agissent également comme des antioxydants puissants, capables de protéger le corps contre les dommages causés par un excès de radicaux libres.fruits.jpg

  • Le zinc aides à la réparation des tissus et un déficit peut provoquer des vergetures et des problèmes de peau de l'acné à l'eczéma.
  • Les acides gras essentiels - de protéger les cellules du corps et de protection contre les inflammations de la peau.

 

    Mais aussi :

    Une autre consequence de "la mal bouffe" : La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin pouvant toucher tout le tube digestif. Elle reste une maladie rare et concerne préférentiellement les jeunes adultes.

    Si vous avez un traitement à base de corticoïdes, il est conseillé de diminuer ta consommation de sel car l'addition corticoïdes + sel fait grossir ; il faut donc aussi éviter les frites, le fromage, les conserves (qui contiennent du sel).

    De plus, les produits les moins chers sont ceux qui contiennent le plus de graisses et de sucre.

    Aujourd'hui, les obèses sont des consommateurs de sodas et de produits bon marché. Mais également de télévision et de vidéo. Le manque d'activité physique et la consommation compulsive de nourriture malsaine vont de pair, et aboutissent à l'obésité.  Photo-060.jpg

    BOUGER AU MOINS 30 a 1h par jours (pour aller chercher votre journal, prennez le velo pour des petites courses, ou les escaliers de l'immeuble ou TOUT SIMPLEMENT PRENNEZ UN COACH ET PRENNEZ DES RDV auquels vous serez oblige de vous rendre)



    CONSEILS

    Photo-056.jpg


    * Mangez plus de fruits et légumes riches en vitamines ACE. Inclure des aliments riches en zinc, de stimuler le système immunitaire, tels que le foie et la viande bovine, le crabe, les champignons, les levures
    * Inclure les huiles végétales et huile de poisson dans le régime alimentaire, en particulier le maquereau, le hareng, la sardine et le saumon.
    * Évitez les aliments transformés et prennez environ 20' pour manger (notre temps s'est reduit de 3 fois moins on passe de 30' en moyenne aujourd'hui contre 1h30 il y a quelques annees)
    * Réduire la quantité de sel et de sucre dans l'alimentation
    * Buvez plus d'eau car elle contribue à rincer les toxines de l'organisme et aide à garder la peau saine
    eMail contact : lindadurbesson@gmail.com or on facebook too !
    Photo-621.jpg


     

    Publié dans DieTetiquE

    Commenter cet article